Nuage de tags

Recevoir la Newsletter

Pour suivre la vie du blog abonnez-vous à la Lettre d'Information.
Veuillez saisir votre adresse email
 

Réseaux sociaux

Les accroches

Bien débuter une intervention orale n’est pas toujours facile. Il faut, en quelques instants, capter l’attention de son auditoire, introduire le sujet et, d’ores et déjà, convaincre tout en installant sa crédibilité et son expertise. L’adage qui dit « on n’a qu’une occasion de faire une bonne première impression » trouve ici tout son sens. Rater le démarrage de son intervention c’est se mettre en difficulté et il ne sera jamais facile de « rattraper le coup ».

C’est pour cette raison que je voudrais vous proposer quatre techniques qui permettent de démarrer une intervention orale, quatre « accroches », quatre techniques qui permettent de capter l’attention de votre auditoire dès le démarrage. La liste n’est pas exhaustive.

 

L’anecdote

C’est une des accroches les plus connues et les plus utilisées. Elle consiste à raconter une anecdote, si possible personnelle, qui introduit ce dont vous aller parler. Très efficace, elle permet de « rapprocher » l’auditoire en parlant de soi, mais aussi de se positionner en expert et d’assoir sa légitimité.

La question sondage

Il s’agit ici de poser une ou plusieurs questions à l’auditoire. Si l’auditoire est nombreux, vous pouvez poser des questions auxquelles on peut répondre en levant la main. Cette technique présente plusieurs avantages. Le premier est de faciliter l’interactivité et créer une connivence avec votre auditoire. Evidemment, le choix de la question est crucial. Il doit permettre d’obtenir des réponses qui iront dans le sens qui vous intéresse permettant ainsi de souligner la pertinence du sujet que vous allez aborder. Par exemple, si je dois intervenir à propos de la messagerie électronique, je peux demander combien, parmi ceux qui m’écoutent, ont une boîte de réception contenant plus de 50 mails. La plupart des mains s’étant levées, j’ai beau d’enchaîner  sur l’utilité d’avoir une boîte de réception sous contrôle.

Le chiffre choc

Vous pouvez aussi débuter une intervention orale en faisant appel à une donnée statistique qui va dans le sens qui vous intéresse. Pour ma part, je m’appuie fréquemment sur le fait que le nombre de communication par personne et par an se situe aujourd’hui autour de 30.000.  Ce nombre très élevé me permet de souligner avec force que la lutte contre les interruptions est devenue une nécessité vitale.

L’annonce choc

Cette accroche consiste à démarrer son intervention par une information, une nouvelle, une annonce qui marquera, voire qui choquera votre auditoire. Dans ce domaine, je ne peux que citer celle de Steve Jobs en 2007, lorsqu’il a présenté l’Iphone. C’est un modèle du genre. Les 3 premières sont magnifique (vous pouvez les visualiser en suivant ce lien).

Vous pourrez d’ailleurs aussi noter au passage l’utilisation de diapositives visuelles avec des textes réduits à leurs plus simples expression et l’usage, discret, d’une télécommande pour « avoir la main » sur l’avancée du diaporama sans être obligé de rester à proximité d’un ordinateur. Tout ce que je vous conseille de faire depuis des mois dans ce blog !

Bien sûr, il existe d’autres techniques pour « accrocher » votre auditoire. Mais ces quatre-là sont facile à mettre en œuvre et facile à assumer même si vous n’êtes pas très à l’aise en prise de parole en public. N’hésitez pas à les utiliser et dîtes-moi, après les avoir tester, ce que vous en pensez.


Masquer le formulaire de commentaire

 1000 caractères restants

Antispam Rafraîchir l'image Respectez la casse (majuscules et minuscules)