Nuage de tags

Recevoir la Newsletter

Pour suivre la vie du blog abonnez-vous à la Lettre d'Information.
Veuillez saisir votre adresse email
 

Réseaux sociaux

Les coccinelles

Comme tout le monde, vous avez tenu un jour une coccinelle sur vos doigts. Si un enfant était à proximité, vous avez sans doute aussi compté les points de la carapace pour imaginer l’âge de l’insecte. Mais l’observation de ce petit coléoptère m’inspire une réflexion, une métaphore que je voudrais partager avec vous.

Vous avez peut-être remarqué que la coccinelle n’est pas l’animal le mieux « taillé » pour le vol. Son corps rond et lourd n’a rien de celui d’un albatros. Sur ce corps pataud est placé une carapace qui, une fois soulevée, laisse apparaître deux petites ailes chétives qu’il faut quelques instants à déplier. Et pourtant, malgré ces handicaps certains, malgré ces réels désavantages, les coccinelles font battre leurs petites ailes avec énergie et s’envolent ! Savez-vous pourquoi ?

 

Moi je crois que c’est surtout parce que personne, au grand jamais personne, ne leur a dit qu’elles ne pouvaient pas voler ! du coup, affranchies d’une croyance qui serait limitante, elles mettent leurs ailes en action et s’envolent de nos doigts accompagnées par les rires de nos enfants.

C’est exactement le contraire de ce que font la plupart d’entre nous quand il s’agit de prendre la parole en public ! Nous pensons que c’est difficile. Mais il est vrai, qu’en ce qui nous concerne, cela fait des années que l’on s’entend dire que prendre la parole en public est compliqué, qu’il faut des qualités particulières, un talent voire un don et que seuls quelques-uns peuvent y parvenir. Et bien tant que vous croirez cela vous aurez raison : convaincus que vous n’y arriverez pas….. vous n’y arriverez pas !

En fait, prendre la parole en public est simple, facile, à la portée de tout le monde. Vous disposez de tout « l’équipement » nécessaire : des cordes vocales, une bouche et un visage. C’est là le seul matériel indispensable.

De fait, la principale différence entre une conversation amicale autour d’un verre ou d’un repas et une intervention orale est que l’on nous a fait croire depuis toujours que la seconde est difficile alors, qu’à peu de chose près les qualités à mettre en œuvre sont les mêmes dans les deux situations. Si vous parvenez à vous convaincre que cette difficulté est avant tout psychologique, illusoire, vous passerez le cap et deviendrez un(e) orateur(rice). Il ne vous restera plus qu’à assimiler quelques trucs et astuces simples pour soulever, à votre tour, votre carapace et mettre vos ailes en action.


Masquer le formulaire de commentaire

 1000 caractères restants

Antispam Rafraîchir l'image Respectez la casse (majuscules et minuscules)